Démarche artistique

Fantasme éphémère, mouvement inachevé, perpétuelle métamorphose

 

 

 

 

L'Ecole des Beaux-Arts de Lille m'a appris l'utilisation de la couleur, de la lumière, permis d'acquérir différentes techniques de base, fait découvrir la vision de l'espace et développé l'Art de regarder.

 

 

 

 

'Le cri' - Edvard Munch
'Le cri' - Edvard Munch

 

 Mon oeuvre tourne autour des concepts de temps et d'espace.

 La notion de transformation éphémère en est le thème central. L'être humain est entrainé dans ce mouvement qui permet le changement, l'évolution, la croissance, la progression, l'évolution, mais aussi la dissolution, la dissociation, l'éclatement...

 

 

 

 

D'où le trait inachevé, imprécis, les silhouettes, les formes qui se font et se défont, qui se laissent deviner et invitent le spectateur à habiter la toile. Il est convié, en toute liberté, à projeter sa fantaisie, ses fantasmes, ses hallucinations sur la peinture. Celle-ci se transforme en fenêtre ouverte, en miroir sur toutes sortes de mondes, de paysages extérieurs ou intérieurs, en toute intimité. Elle devient un instrument magique qui peut permettre au spectateur de franchir les limites, le mettre en communication avec soi, avec l'au-delà. Elle ouvre au monde de l'imaginaire...

 

 

 

Parfois, l'imaginaire se tient constamment hors de portée et entraîne ceux qui l'aiment par dessus tout, jusqu'à la folie ou la mort. Mais nous pouvons tenter le presque impossible, les noces du réel et de l'imaginaire ; leur accord s'appelle l'espoir. Les actes révolutionnaires de la vie, la création d'une idée, d'une oeuvre d'art, d'un enfant, d'un amour, atteignent, puis dépassent - à moins qu'ils ne s'anéantissent - ce moment de grâce où le rêve poursuivi, encore lointain, se rapproche. Il est en notre pouvoir de le transformer en réalité.

 

 

 

J'aime utiliser les pigments, leur pureté, leur lumière, leur transparence, que j'applique sur toile matiérée. Je les utilise, soit avec un liant acrylique, soit avec l'huile.

Ma palette est riche, toute en nuances subtiles : elle décline toute la gamme dans un assemblage délicat.

Je privilégie les jeux de lumière, de transparance, je rends mes peintures vivantes par le mouvement que j'y imprime.

 

 

 

 

'Ma destinée' - Victor Hugo
'Ma destinée' - Victor Hugo

 

 

 

 

La toile est imprévisible, elle ne correspond pas à l'idée de départ, se transforme au cours de la création, témoin d'un processus de gestation qui me hante. Les silhouettes suggérées viennent habiter la toile momentanément, dans un instant d'équilibre précaire, une harmonie fragile entre le monde intérieur et extérieur.

 

 

 

 

'The Bullfight' - Francisco de Goya
'The Bullfight' - Francisco de Goya

Je travaille longuement à mes tableaux. Mon art n'est pas démonstratif, malgré l'intensité des combats qui se jouent : l'impitoyable lame du pinceau fouille la toile dans sa profondeur, sans laisser un seul recoin indemne. Pourtant, c'est un sentiment de sérénité qui envahit le spéctateur, un apaisement après une bataille menée à bien, lorsque les blessures de la peinture se sont refermées...